Rédacteur web débutant : comment s’entraîner à rédiger ?

Rédaction Web | tous les articles

En Août 2020, j’ai décidé d’offrir un nouveau souffle à mon activité, j’ai donc entrepris de me former à la rédaction web ainsi qu’au référencement naturel. Apprendre un nouveau métier, débuter dans une activité que l’on ne connaît pas : c’est parfois déroutant. Se sentir légitime lorsque l’on a aucune expérience ou trouver des clients qui acceptent d’engager un rédacteur de contenu totalement novice c’est toute une histoire. Dans cet article je partage avec vous mon parcours de rédactrice web freelance néophyte ! Je vous explique comment je me suis entraînée à rédiger mes premiers articles optimisés avant même d’avoir trouvé mes premiers clients.  

Choisir une bonne formation en rédaction web

Mais Aude enfin tu nous prends pour des idiots 🤨 ? Bien évidemment qu’il faut trouver une bonne formation 😤. Oui bon ça tombe sous le sens, mais je dois quand même vous en parler. Lorsque j’ai enfin su que je voulais devenir rédactrice web SEO, mon premier problème pour me lancer a été de trouver une formation. Hein quoi ? Mais il en existe des tas 😲! Justement, des tas… c’est là qu’est le fond du problème. J’ai passé des heures sur Google à taper des requêtes du genre : « meilleure formation en rédaction web ? » «  Ou quelle formation pour devenir rédacteur de contenus ? » Vous avez saisi ? Avant de pouvoir s’entraîner il est essentiel de pouvoir apprendre le métier et si possible grâce à une formation de qualité. Certaines plateformes de rédaction proposent leur cursus d’apprentissage, il y a aussi des rédacteurs freelances qui créent leur propre support, des centres de formations aussi, bref vous avez l’embarras du choix. Pour ma part, après avoir échangé avec d’anciens élèves et m’être beaucoup renseignée, j’ai choisi FRW — la formation à la rédaction web de Lucie Rondelet. Je vous parlerai plus en détail de mon expérience dans quelques mois lorsque je l’aurai enfin terminée mais pour le moment j’en suis plus que satisfaite !

Rédiger ses premiers articles quand on est rédacteur débutant

Vous avez choisi votre formation 🗒️, vous êtes lancés et vous vous sentez enfin prêts à passer aux choses sérieuses ? Félicitations, c’est un grand pas ! Je suis moi-même passée par là il n’y a pas si longtemps. Je vais être très honnête avec vous, mes premiers articles étaient tout simplement catastrophiques 😅! Pas d’un point de vue rédactionnel bien sûr mais en termes de SEO. Pourquoi ? Parce que je n’en avais jamais fait et que quand on est novice le référencement naturel peut sembler un tantinet compliqué. Clairement c’était le cafouillage total. Je vous en avais parlé dans mon article sur le métier de rédacteur web et le fait d’écrire sur des sujets que l’on ne connaît pas. Le client ne l’a jamais mis en ligne et ce n’est pas plus mal 😏. Si je peux en rire aujourd’hui c’est parce que je sais que je fais beaucoup mieux et que mes petites erreurs de débutante m’ont permis d’apprendre et de me perfectionner. Comme beaucoup de mes comparses rédacteurs web, j’ai commencé à rédiger sur les plateformes de rédaction web pour me faire la main puis j’ai proposé des articles bénévoles à des sites internet qui me plaisaient. Aller je vous raconte ça !

Tester sa plume sur les plateformes de rédaction

Quand on commence, presque tous les rédacteurs web vous diront qu’ils se sont d’abord lancés sur les plateformes de rédaction. J’entends déjà les rédacteurs qui n’ont pas encore de numéro de SIRET se dire que c’est fichu, qu’ils ne pourront rien faire… À cela je réponds oui et non. Certaines plateformes acceptent les rédacteurs sans numéro de SIRET, néanmoins vous ne serez pas en mesure de facturer vos prestations tant que vous ne serez pas immatriculé. Je sais que certains élèves qui suivent la même formation que moi ont pu s’y inscrire en précisant qu’ils suivaient la formation de Lucie et la plateforme les a laissés passer les tests et s’inscrire le cas échéant. Vous l’aurez compris, la plupart des plateformes vous soumettent à un test de rédaction. Vous recevrez un brief à suivre ou pourrez dans certains cas proposer un article sur une thématique que vous aimez. Je vous parlerai plus en détail de mon expérience sur ces plateformes si ça vous intéresse. Une fois inscrit, et selon la notation obtenue pour votre article test, vous pourrez répondre à des commandes clients. C’est un très bon moyen de se familiariser avec les briefs, les mots clés et le balisage HTML. J’ai beaucoup rédigé sur la plateforme scribeur et je dois admettre que cela m’a permis d’écrire sur des sujets très divers ! Par contre ôtez-vous l’idée de gagner votre vie uniquement grâce à ces plateformes 😅, en complément de salaire c’est très bien mais ne perdez pas votre temps avec ça. Avoir des clients en direct reste la meilleure des options !

S’entraîner en rédigeant des articles invités ou bénévoles

Si le système des plateformes ne vous plaît pas, si vous ne vous y sentez pas à l’aise, rien ne vous empêche de contacter les éditeurs de site que vous aimez ou qui sont connus pour accepter les articles de rédacteurs web bénévoles 😌. Vous allez me dire, autant gagner un peu d’argent et écrire pour des plateformes rémunérées non ? De mon point de vue, tout n’est pas une question d’argent. Lorsque l’on débute en rédaction web, il est important de se constituer un portfolio! De préférence avec des articles signés en votre nom. Sur les plateformes, un rédacteur est un numéro anonyme, de même pour le client. Vous vous engagez le plus souvent à ne pas faire mention des articles que vous rédigez pour des raisons évidentes de confidentialité. C’est étonnant, mais il règne encore une certaine loi du silence sur le fait que certains blogueurs, infopreneurs ou entreprise ne rédigent pas eux même leurs contenus… Pourtant le nombre de rédacteurs web sur le marché ne fait qu’augmenter. Bref je m’égare. Un article bénévole vous permet le plus souvent de signer vos articles et éventuellement de mettre un lien vers votre site, votre portfolio ou votre profil LinkedIn. En plus de vous, offrir un entraînement en situation réelle, ces contenus peuvent vous apporter un peu de visibilité. De mon côté, j’ai rédigé deux articles bénévoles pour le blog du hérisson.

Mes conseils de rédactrice web 

Sincèrement je ne peux que vous recommander d’écrire encore et encore 💁‍♀️. Cela vous permettra d’acquérir des automatismes d’un point de vue rédactionnel, mais également en termes de SEO. Écrivez pour les autres, mais aussi pour vous, sur votre site, vos réseaux sociaux, vos supports ! À force, vous arriverez à structurer et à baliser vos articles plus rapidement, la recherche de mots clés sera moins fastidieuse, de même pour la sélection de vos requêtes. La rédaction web est une méthode rédactionnelle à part entière, mais aussi une mécanique d’écriture. Néanmoins, rappelez-vous qu’in fine, vous écrivez pour des humains, pas seulement pour des robots. Restez naturel dans votre façon de rédiger. Vous entraîner à créer des articles optimisés va vous permettre également de tester des thématiques et des styles de contenus. Vous pourrez ainsi choisir de travailler avec des clients dont les demandes vous intéressent. Je sais de mon côté que j’adore rédiger des articles de blogs, mais aussi des contenus techniques beaucoup plus longs, car je suis aussi rédactrice print. Une pratique régulière vous aidera à remettre vos habitudes de rédacteur web en question, c’est très important pour progresser.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si vous connaissez d’autres méthodes pour vous exercer à rédiger et surtout pensez à les partager ! La communauté de rédacteurs web est extrêmement bienveillante et toujours ravie d’échanger !

À jeudi prochain sur le blog pour un tout nouvel article, je vous souhaite une bonne fin de semaine !

5 Commentaires

    • Maria Fernande Rodrigues gomes

      Bonjour
      Quand on veut être rédacteur Web ont écrit le thème que l’on veut où faut écrire quelques choses d autres

      Réponse
      • Aude BERTHELOT

        On peut se spécialiser, Il faut qussi faire en fonction des besoins de ses clients mais on reste libre d’accepter ou non un projet

        Réponse
  1. Sandra

    Très intéressant. Merci pour ces conseils pratiques, Aude.

    Réponse
    • Aude BERTHELOT

      Avec plaisir ! Je suis ravie si mes conseils t’aident à y voir plus clair 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.