Filtre UV minéral ou chimique : Bien choisir sa crème solaire ?

Bien être | Santé | tous les articles

À l’arrivée des beaux jours, se protéger du soleil est une priorité. Délétère pour la peau, les rayons UV accélèrent le vieillissement cutané et peuvent être à l’origine de certaines pathologies plus sérieuses qu’un coup de soleil. Depuis quelques années, marques et laboratoires pharmaceutiques proposent des gammes de protections solaires toujours plus larges. Filtre minéral, filtre chimiquecrème sans nanoparticuleSPF 30 ou écran total, une vraie galère pour choisir la crème solaire idéale. Aujourd’hui, je partage avec vous mes connaissances pour bien choisir sa crème solaire  !

Différences entre Filtre UV chimique et Filtre minéral

Véritable bataille commerciale, les rayons de nos pharmacies, mais également ceux de nos supermarchés proposent parfois plusieurs dizaines de références en matière de protections solaires. Si c’est bien d’avoir le choix, encore faut-il connaître la différence entre nos différentes options. Parlons un peu des filtres UV, plus précisément de la différence entre filtre minéral et filtre chimique !

Le Filtre UV minéral

Les filtres minéraux peuvent être de deux types :

  • L’oxyde de zinc
  • Le dioxyde de titane

Tous deux agissent à la manière d’un bouclier. Ils permettent de refléter les rayons du soleil dès qu’ils entrent en contact avec la peau ! Ces dernières années, les préoccupations écologiques tendent à pousser les consommateurs vers l’achat et l’utilisation de protections solaires composées de filtres minéraux. Ils sont jugés moins nocifs pour l’environnement et pour notre santé. Il faut cependant savoir que les fabricants font parfois le choix d’ajouter à ces filtres minéraux des nanoparticules. Pour le moment, nous n’avons pas encore le recul nécessaire pour juger de leurs effets néfastes sur la santé. En revanche, ces nanoparticules sont interdites dans les sprays solaires, car elles ne doivent être inhalées sous aucun prétexte.

Les filtres chimiques

Pour le moment, les filtres chimiques restent massivement utilisés. Cela s’explique entre autres par la pluralité de l’offre, mais également par le coût d’achat moins onéreux que celui d’une crème solaire minérale. Néanmoins, une partie des filtres chimiques contenus dans nos protections solaires sont accusés d’être des perturbateurs endocriniens. Je pense notamment au benzophénone, ou encore à l’octocrylène, mais ce n’est pas exhaustif. Ils ont malheureusement l’inconvénient d’être également toxiques pour les coraux et la faune sous-marine. Loin de moi l’idée de les diaboliser, car ils restent à ce jour un peu plus efficaces contre les agressions solaires que la majeure partie des filtres minéraux. J’ai bon espoir que cette tendance s’inverse au fil du temps !

Comprendre l’effet des rayons UV sur la peau 

Avant toute chose, il faut savoir que les rayons UV, ou rayons ultraviolets ont des effets variables d’une peau à une autre. Si l’on devait résumer leur principe d’action simplement. Les rayonnements sont absorbés par notre peau, qui dans la plupart des cas, va brunir puis bronzer. Je n’ai pas besoin de rappeler qu’une exposition prolongée au soleil sans protection provoquera des brûlures : c’est le fameux coup de soleil  ! Ces rayons ultraviolets viennent accélérer la production de mélanine pour protéger votre peau du soleil. Ainsi, lorsque l’on s’expose au soleil, les rayons UV sont réfléchis partiellement à la surface de notre peau. Le reste des UV est absorbé et se transforme en bronzage. Il faut cependant distinguer deux types d’UV. 

Les UVA

On considère qu’ils représentent environ 95 % des rayons UV. Ils traversent notre peau et pénètrent le derme assez lentement. Leurs effets ne sont pas instantanés, mais plutôt cumulatifs. Ce sont ces fameux UVA qui viennent activer la production de mélanine et font bronzer notre peau. Ces mêmes UV sont également responsables du photo-vieillissement. Une forme de vieillissement cutanée qui vient progressivement détruire les fibres élastiques de la peau ainsi que le collagène présent naturellement dans le derme.

Les UVB

Ils concernent à peu près 5 % des rayons ultraviolets, mais sont plus nocifs encore que les UVA. Bien qu’ils permettent à notre organisme de synthétiser la vitamine D, les UVB sont aussi à l’origine de nos coups de soleil  ! Vous savez cette réaction inflammatoire de la peau lorsque l’on s’expose un peu trop longtemps. Le coup de soleil est littéralement une brûlure de surface de l’épiderme, provoquée par le rayonnement UV solaires.

Conseils pour choisir une crème solaire adaptée

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les filtres UV et sur le principe d’action des rayons du soleil voici quelques conseils pour vous aider à protéger votre peau du soleil, mais surtout à choisir une crème solaire adaptée à votre situation  !

Connaître son phototype

Impossible de choisir la protection solaire idéale sans connaître son phototype. Impossible je vous dis  ! Le phototype c’est la capacité de votre type de peau à tolérer une exposition au soleil. En clair, c’est la manière dont votre peau réagit sous l’action des UV. Logiquement, plus votre peau est claire, plus votre protection solaire devra être forte pour pouvoir la protéger efficacement. On peut classer les phototypes comme suit :

  • Peau extrêmement sensible : Peau très clair, réactive au soleil avec parfois de la photosensibilité et/ou des antécédents familiaux de maladie de la peau
  • Sensible : Peau claire, coups de soleil fréquent, bronze peu
  • Intermédiaire : peau claire, mais qui bronze bien, coups de soleil lors d’exposition prolongée, mais tolère globalement bien l’exposition au soleil
  • Résistante : souvent des peaux mates ou noires qui bronzent sans difficulté.

Opter pour le bon SPF

Le SPF est le facteur de protection solaire. Il permet d’indiquer le niveau de protection d’un produit solaire. On parle parfois d’IP, pour indice de protection. Généralement, cela ne concerne qu’une protection contre les UVB. Il existe 8 indices et 4 niveaux de protection solaire.

  • 6 et 10 : faible protection
  • 15, 20, 25 : protection modérée
  • 30, 50 : protection élevée
  • 50 et + : protection ou écran total

L’idéal reste d’opter pour une protection solaire qui protège des UVA, mais également des UVB ! Bien évidemment les applications de crème solaire sont à répéter plusieurs fois dans la journée pour une protection optimale. 

Choisir un conditionnement adapté

Là, il s’agit d’un choix totalement personnel, mais dépend aussi de la zone du corps que vous souhaitez protéger. Il existe différents conditionnements et flaconnages pour nos dispositifs de protection solaires : tubes, bouteilles, spray, stick ; baume… La forme peut être également variable : huile, lait, gel…

Bien que le choix d’une crème solaire adaptée est important pour protéger votre peau du soleil et de ses méfaits, il faut malgré tout s’exposer en respectant un certain nombre de bonnes pratiques. Typiquement ne pas s’exposer aux heures les plus chaudes de la journée, respecter les conditions d’utilisation des produits que vous utilisez, porter des lunettes de soleil pour protéger vos yeux, vous couvrir la tête, rester à l’ombre si possible et bien hydrater votre peau après une exposition solaire prolongée… Je ne vais pas vous lister ici l’intégralité des pratiques à suivre lors de vos vacances, mais je pense que vous voyez l’idée ! Je suis ravie d’avoir pu partager avec vous quelques conseils et connaissances pour vous aider à bien choisir votre crème solaire. En attendant, n’hésitez pas à partager en commentaire les références de vos protections solaires préférées, prenez soin de vous et profitez des beaux jours ! À très vite pour un nouvel article !

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Soulager naturellement les coups de soleil - Mademoiselle Freelance - […] d’éviter tout risque d’attraper des coups de soleil. N’hésitez pas à consulter l’article comment bien choisir sa crème solaire si…
  2. Astuces pour Soulager Naturellement les Coups de Soleil - Mademoiselle Freelance - […] tout risque d’attraper des coups de soleil. N’hésitez pas à consulter l’article comment bien choisir sa crème solaire si vous hésitez…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *