Les Solutions naturelles contre les troubles du sommeil

Bien être | Santé | tous les articles

Chroniques ou installés les troubles du sommeil perturbent les nuits de plus d’un français sur trois. Parmi eux, 10 % souffrent d’insomnies sévères. La pandémie actuelle et les confinements successifs ont d’ailleurs largement accentué cette tendance. Quelle que soit la nature des problèmes de sommeil rencontrés, il est important d’en comprendre la cause afin d’opter pour une solution adaptée. Sur ce point médecine allopathique et médecines douces proposent de nombreuses alternatives pour retrouver un sommeil de qualité. Vous présentez des difficultés à dormir ou des troubles du sommeil avérés ? Vous souhaitez éviter les somnifères à tout prix ? Petit focus sur les solutions naturelles pour lutter contre les troubles du sommeil et enfin retrouver des nuits sereines.

Le sommeil en bref

Vous n’êtes pas sans savoir que nous passons presque un tiers de notre vie à dormir. Si ce chiffre peut choquer, vous comprendrez d’autant plus l’importance de miser sur un sommeil de qualité. De plus, il n’est plus à prouver que le sommeil régule un certain nombre de fonctions biologiques essentielles (récupération, mémoire, apprentissage…). Concrètement, une nuit est segmentée selon plusieurs cycles successifs de l’endormissement au réveil. On estime que nous traversons entre 3 et 6 cycles de sommeil chaque nuit. Ces cycles sont eux-mêmes divisés en trois phases :

  • Le sommeil lent
  • Le sommeil profond
  • Le sommeil paradoxal (c’est à ce moment-là que nous rêvons)

Comprendre la notion de troubles du sommeil

Chacune des phases de sommeil précédemment évoquées remplissent des fonctions spécifiques. Elles peuvent d’ailleurs être étudiées médicalement lors d’une nuit dans un laboratoire du sommeil. Les troubles du sommeil, quelle que soit leur nature, viennent en quelque sorte parasiter le fonctionnement « normal » de ces phases de sommeil. Le nombre d’heures passées à dormir peut varier d’une personne à l’autre. Les troubles du sommeil peuvent être de deux types : les parasomnies et les dyssomnies.

Les dyssomnie

Les dyssomnies sont des troubles qui viennent altérer la durée ou la qualité du sommeil. Le plus souvent ces troubles sont d’origine psychologique. Parmi eux : anxiété à l’endormissement, crise d’angoisse, réveils nocturnes intempestifs par exemple. Ils peuvent être aussi le résultat d’une consommation abusive d’alcool ou de substances… Il existe de nombreuses formes de dyssomnies.

Les parasomnies

Les parasomnies pourraient être définies comme des comportements ou des attitudes anormaux pendant le sommeil. En revanche, ces dernières n’ont que peu de conséquences au cours de la journée. Il faut comprendre qu’il n’y a généralement pas de somnolence et peu de troubles de la vigilance en journée. Les parasomnies sont aussi très nombreuses parmi elles : bruxisme (grincement des dents), terreurs nocturnes, apnée du sommeil, somnambulisme… Les parasomnies peuvent parfois avoir une origine psychiatrique ou neurologique directement liée à un état ou à une maladie (démences, dépression…).

Trouble du sommeil et qualité de vie

Au-delà même d’une simple question de santé, profiter d’un bon sommeil, réussir à bien dormir est important pour la qualité de vie. En effet, les personnes confrontées à des difficultés pour dormir, que celles-ci soient installées ou chroniques ne subissent pas qu’une fatigue passagère. L’inconfort et l’anxiété s’installent assez progressivement et donnent lieu à des comportements d’évitement voire parfois à des phobies. Dans le cas du sommeil on parle de nyctophobie (peur d’aller dormir). Les personnes insomniaques et anxieuses ont tendance à repousser l’heure d’aller se coucher par peur de ne pas réussir à trouver le sommeil, peur de mal dormir ou de ne pas réussir à assumer la journée du lendemain. En clair, troubles du sommeil et anxiété sont souvent étroitement liés.

Identifier un trouble du sommeil et trouver une solution

La première chose à faire avant est de déterminer s’il s’agit de difficultés passagères ou s’il s’agit de troubles du sommeil chroniques ou encore permanents. Il n’est, par exemple, ni rare ni grave de mal dormir quelques jours avant un événement stressant. Si le problème de sommeil disparaît rapidement et de lui-même, il n’y a pas de quoi s’affoler. En revanche, si vous présentez des difficultés à vous endormir, des réveils nocturnes fréquents ou des insomnies récurrentes, il est temps d’envisager de consulter et de vous faire accompagner. Vous pourrez ainsi identifier les causes de vos difficultés et les prendre en charge.  

Les solutions naturelles contre les troubles du sommeil

La médecine conventionnelle — allopathique — dispose bien évidemment d’un large panel de traitements efficaces sur les troubles du sommeil. Anxiolytiques, somnifères, n’en sont que des exemples. En revanche, ces solutions sont prescrites uniquement sur ordonnance et de préférence pour une durée limitée. Les somnifères provoquent artificiellement le sommeil, mais n’ont aucun poids sur sa qualité. Les traitements chimiques sont une aide précieuse, mais ne doivent être envisagés qu’au cas par cas et avec un suivi médical adapté. Les médecines douces et thérapies alternatives présentent quant à eux certains avantages : pas d’accoutumance, de nombreuses options. Voici pour vous quelques solutions naturelles contre les troubles du sommeil :

La phytothérapie

Littéralement l’utilisation de plantes pour aider à retrouver un sommeil de qualité. Elles peuvent être consommées en gélule voire sous forme d’infusion. Il existe des dizaines de plantes efficaces sur le sommeil. En voici quelques-unes pour vous aider à dormir :

  • Les plantes sédatives : la Camomille allemande, le tilleul, la passiflore, la lavande, le houblon peuvent être utilisés en cas d’insomnie, mais il en existe d’autres.
  • Les plantes stimulantes : l’avoine, le ginseng sont à utiliser lorsqu’un épuisement nerveux, ou fatigue trop importante empêche justement de dormir.

Il existe de nombreuses gélules médicinales disponibles en pharmacies qui proposent des complexes phythorérapeutiques adaptés en cas de troubles du sommeil.

L’aromathérapie

Il s’agit d’utiliser indépendamment ou en synergie des huiles essentielles. Attention cependant, certaines huiles essentielles sont puissantes et chacune a des propriétés spécifiques. L’huile essentielle de lavande est particulièrement recommandée pour aider à se détendre avant de dormir. Attention néanmoins, certaines huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes, aux enfants en bas âges et si vous présentez certaines pathologies. L’idéal est de demander conseil à un professionnel formé !

L’homéopathie

Bien que les instances de santé ne soient pas d’un avis très encourageant sur le sujet, l’homéopathe peut être envisagée en cas de troubles du sommeil. Sous forme de granules homéopathiques, ou parfois de cachet à faire fondre sous la langue, certains mélanges permettent d’aider à mieux dormir. L’homéopathie est très indiquée pour la prise en charge de certains troubles du sommeil chez l’enfant. Effet placebo ou pas, certaines personnes ne jurent que par elle ça vaut le coût d’essayer.

Relaxation, méditation guidée, visualisation

Ces méthodes héritées pour certaines de pratiques ancestrales permettent de retrouver calme et sérénité avant de dormir. De nombreuses applications dédiées existent d’ailleurs sur smartphone. À titre personnel j’utilise le box de méditation Morphée dont je suis très satisfaite.

L’acupuncture

Cette médecine douce est particulièrement appréciée dans le traitement des troubles du sommeil. Elle permet généralement de se libérer du stress et des tensions qui nuisent parfois à la qualité de notre sommeil.

L’hypnose

Là encore il faut faire preuve d’un certain lâcher-prise, mais l’hypnose est une thérapie parfaitement adaptée à la prise en charge des troubles du sommeil. La suggestion, l’état provoqué de relaxation est propice à retrouver rapidement un sommeil de qualité. Si certaines personnes sont ouvertement réfractaires à ce type d’approche, elle présente de très bons résultats. Il ne faut pas oublier que l’hypnose est aujourd’hui utilisée en guise d’anesthésie lors de certaines interventions médicales ou chirurgicales.

Action réelle ou effet placebo c’est la grande question lorsque l’on ose préconiser l’essai de certaines médecines douces, thérapies alternatives ou solutions naturelles contre les troubles du sommeil. Néanmoins, il faut garder à l’esprit que nos ancêtres, bien avant l’avènement de la médecine moderne et le développement de l’industrie pharmaceutique se soignaient avec ce type de méthodes. Il n’y a pas de risque à essayer différentes choses. Faire le choix du naturel ne se substitue pas à un avis médical, d’autant plus lorsqu’on sait qu’une partie des troubles du sommeil peuvent être le symptôme d’une affection plus sérieuse (problème respiratoire, reflux gastro-œsophagien, hypothyroïdie…). J’espère que cet article vous aura plu ! N’hésitez pas à partager vos solutions naturelles contre les troubles du sommeil dans les commentaires. Je vous retrouve très vite pour un prochain article santé.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *