SEO | Qu’est-ce que le Zéro Clic ?

Rédaction Web

On estime en France qu’environ 90 % du trafic web provient du moteur américain Google. Ces dernières années, le SEO et la rédaction de contenus optimisés pour le web sont devenus incontournables. Véritable Graal du rédacteur web, espéré par bon nombre d’entreprises, nous cherchons tous à obtenir les faveurs de Google et la fameuse position zéro. Le leader incontesté du web offre sans cesse de nouvelles fonctionnalités innovantes pour plaire à ses utilisateurs pourtant, les pratiques des internautes évoluent. En quête de réponses toujours plus rapidement, il semble qu’une nouvelle tendance se dégage : le zéro Clic. Je me penche aujourd’hui sur cette nouvelle façon de « consommer » le web. Le zéro Clic qu’est-ce que c’est 🤔 ? Pas de panique, je vous explique !

Le Zéro Clic en bref

Également appelé « Zéro Click Search » ou encore « recherche sans clic », cette façon de consommer les contenus sur le web fait beaucoup parler d’elle. Pour mieux comprendre, il faut s’attarder sur la composition du SERP de nos moteurs de recherche et notamment celles de Google. Presque deux tiers de ces pages de résultats renvoient l’internaute vers des annonces. Vous savez ce sont ces publicités Google Ads liées à des stratégies de SEA — Search Engine Advertising. Il faut savoir que si elles attirent l’œil, la plupart des utilisateurs ne font pas confiance aux liens sponsorisés et préfèrent se fier à des résultats organiques. Google, concerné par le bien-être de ses utilisateurs favorise l’expérience de ses internautes. Les outils mis à disposition, les fonctionnalités toujours plus pratiques font de ce moteur de recherche un incontournable. La mise en avant de certains sites par Google en position zéro ou featured snippet permet à l’internaute d’accéder à un résumé de l’information recherchée sans se rendre sur le site. Il accède donc rapidement aux réponses dont il a besoin, et ce, sans jamais cliquer. C’est ce qu’on appelle le zéro clic.  

Qu’est-ce qui favorise le zéro Clic

Je vous expliquais précédemment que Google n’est pas un moteur de recherche ordinaire. Il offre une expérience et incite les internautes à utiliser un maximum de services. Son objectif : ne pas perdre ses utilisateurs. C’est grâce à cette expérience unique que le moteur de recherche parvient à se placer en leader du web dans un grand nombre de pays. De plus en plus souvent, lorsqu’un internaute tape une requête dans son moteur de recherche, Google propose sur ses SERPs un premier ensemble de réponses. Pour cela, il met en avant un contenu optimisé, la fameuse position zéro ou rich snippet. Il propose également une boîte à réponse : le Google answer box. Vous connaissez ces petits encarts ou figurent des questions fréquemment posées. En cliquant dessus, un extrait de contenu répondant à la question va s’afficher. C’est un vrai gain de temps pour l’internaute qui n’a plus besoin de se rendre sur le site. Dans cette même idée, il est possible de trouver les paroles d’une chanson, les horaires d’un hôtel ou d’un magasin, le prix d’un produit 😌… Les internautes cherchent, mais ne cliquent plus puisque Google se charge de tout.

Les recherches concernées par le Zéro Clic

Vous devez sans doute vous demander quel type de recherches sont concernées par cette tendance du zéro clic. Les plus souvent, lorsqu’un internaute pose une question précise, il cherche une définition, une date spécifique, un lieu, des horaires, des informations sur un événement… Google se chargera de mettre en avant dans un encart answer box ou dans un extrait optimisé la réponse à la question posée par l’internaute. Si cela reste extrêmement contraignant et parfois même frustrant pour les professionnels du web, c’est une réalité et il faut s’y faire. Les réponses offertes directement par Google peuvent prendre des formes diverses :

  • Réponses textuelles
  • Chiffres
  • Cartes
  • Images
  • Extraits de presse
  • Résumé…

Tout dépend des contenus qu’il a à sa disposition et qui répondent aux exigences de ses algorithmes. En soi ce n’est pas parce qu’un internaute ne clique pas aujourd’hui sur le site via un extrait optimisé qu’il n’y reviendra pas à un moment ultérieur.

Le SEO face au zéro Clic

Ces nouvelles pratiques viennent soulever un certain nombre de questions concernant l’avenir du SEO. Le SEO disparaîtrait-il si les internautes venaient à ne plus se rendre sur nos sites ? Dans les faits, c’est un peu plus compliqué que ça. Je dois d’abord vous rappeler qu’en France, 50 % des recherches web se font sur mobile. Sur ces requêtes mobiles, environ 60 % ne vont pas plus loin que la page de résultat. Derrière ce chiffre, il faut comprendre que les pratiques des internautes changent. Ils veulent obtenir réponses et résultats rapidement. C’est dans l’air du temps. Quelque part, Google a très bien pris le pas sur ces nouveaux usages. Il optimise ses pages et la pertinence de ses résultats pour offrir le meilleur aux internautes. Côté SEO, ce n’est pas nouveau en soi. Se positionner dans les premiers résultats du SERP n’a jamais garanti de clics supplémentaires. C’est bien, ça offre de la visibilité, mais ça ne fait pas tout. L’internaute reste libre de cliquer ou non, diaboliser le zéro clic ne réglera rien. En revanche on peut toujours s’adapter ! 

Comment répondre et s’adapter au Zéro Clic 

C’est sur cette question qu’il est important de se pencher. Faire le constat que les internautes cliquent de moins en moins sur les résultats de leur moteur de recherches est important. Il est néanmoins primordial de ne pas se laisser abattre, mais plutôt de s’adapter. En tant que rédacteurs web, nous sommes amenés régulièrement à étudier les statistiques et les chiffres liés au trafic, au taux de clic, au taux de rebond et plus encore sur nos propres sites internet, mais également sur ceux de nos clients. Grâce à la Google Search Console ou à Google Analytics, nous avons accès à des informations précieuses qu’il nous est possible d’utiliser dans notre stratégie SEO. Il existe quelques moyens de contrer ou du moins essayer de contourner les effets du zéro clic.

Étudiez les performances d’un site

Garder un œil sur les chiffres est toujours utile. Il est également intéressant d’étudier la concurrence en regardant par exemple les mots-clés utilisés, les requêtes sur lesquels ils se positionnent. Dans les faits, on ne pourra pas forcer un internaute à cliquer sur notre site. Pour autant, créer un contenu optimisé et à forte valeur ajoutée peut l’inciter à cliquer. Google Analytics est un très bon moyen de trouver des idées de requêtes, des mot-clés afin de maximiser nos résultats en termes de référencement naturel.

Utilisez la longue traîne

On le dira jamais assez, mais les requêtes et mot-clés de longues traînes peuvent être une vraie source de trafic sur un site. Plus la demande de l’internaute est spécifique et précise, moins la concurrence est présente, plus vous aurez de chance d’obtenir des clics et donc un trafic de qualité. La longue traîne attire plus souvent une audience qualifiée et augmente les chances d’obtenir une conversion de votre prospect en client. Pour cela, n’oubliez pas de prendre en compte l’intention de recherches de votre audience cible !

Augmentez votre visibilité

Le dernier conseil pour s’adapter au zéro clic est de se rendre le plus visible possible sur son marché. Cela peut passer par exemple par la création d’une fiche Google My business pour aider l’internaute à vous trouver lors de recherches locales. Cela passe également par le partage de vos contenus sur différentes plateformes de réseaux sociaux : instagram, LinkedIn, Twitter… Il n’est pas utile d’être partout, mais bel et bien de vous rendre visible là où se trouve votre audience cible.

La réponse de Google sur le zéro click search

Si comme moi vous vous intéressez au web et aux pratiques liées à son utilisation, vous n’êtes pas sans savoir que SparkToro — un outil en ligne d’étude d’audience en ligne —  a récemment publié une étude sur l’impact du Zéro clic. Ils ont décrété que deux tiers des résultats des SERP ne conduisent à aucun clic des utilisateurs. Vous vous doutez que cette étude a fait beaucoup de bruit auprès des professionnels du SEO et que les constats n’ont pas été appréciés par Google. L’entreprise américaine a souhaité s’exprimer lors d’une réponse officielle. Ils ont remis en cause toute la méthodologie de l’étude mise en place. Allant jusqu’à dire que l’intention de recherche des internautes ainsi que l’évolution de leurs pratiques avaient été totalement niées. Ils ont évoqué également que les utilisateurs faisaient souvent preuve d’incertitude et que leurs recherches n’étaient pas toujours précises. Selon Google il serait vraiment très difficile de tirer aujourd’hui des conclusions sur l’impact réel du zéro clic en termes de trafic et de SEO.

Je terminerai cet article en vous disant qu’évidemment je me pose des questions quant aux éventuelles évolutions du SEO. Je pense que tout professionnel doit continuer à se former, mais surtout assurer une veille informationnelle sur ces questions métiers. L’information : c’est le pouvoir. Vous comprendrez sans peine que le zéro clic est une réalité qu’il faut prendre en considération. Il nous revient d’optimiser au mieux nos contenus afin d’espérer apparaître dans les suggestions et extraits mis en avant par Google. Bien que ça ne puisse garantir aucun clic, c’est déjà la certitude d’obtenir de la visibilité. Je vous laisse réfléchir là-dessus. Dites-moi dans les commentaires ou sur les réseaux ce que vous pensez de cette tendance du zéro clic et comment cela impacte votre travail. Je vous retrouve la semaine prochaine et d’ici là passez une bonne semaine.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.