L’intérêt de se créer un réseau de partenaires en freelance

Freelancing | tous les articles

Devenir travailleur indépendant est une décision importante, voire parfois effrayante. Passer du salariat à l’entrepreneuriat et au freelancing c’est quelque chose ! En plus d’être contraint à la polyvalence, il faut apprendre à travailler autrement et continuer de se former pour gagner sans cesse en compétences. Créer son activité est souvent le fruit d’un long processus de réflexion. Pour autant, rien ne vous impose de rester dans une solitude pesante ! Vous pouvez tout à fait élargir votre réseau. On compte en France plus de 900 000 freelances dont certains exercent le même métier ou évoluent dans des professions complémentaires à la vôtre ! Qu’attendez-vous pour développer de nouvelles relations ? Saviez-vous que tisser un réseau de partenaires peut vous faciliter la vie et vous aider à développer sereinement votre activité ? Vous êtes indépendant et cherchez à enrichir votre cercle professionnel ? Aujourd’hui, je vous donne mes conseils et vous explique l’intérêt de se créer un réseau de partenaires quand on est freelance.

Mes débuts de freelance

Ce n’est un secret pour personne, si vous me suivez sur Instagram ou si vous lisez mes articles régulièrement, vous devez savoir que j’ai lancé mon activité en 2017. Je terminais tout juste mes études, mais je n’avais jamais caché mon envie de travailler à mon compte. Après quelques années de stages, d’alternance et de petits boulots salariés dans ma branche, créer le métier de mes rêves était une évidence. Je n’avais pourtant pas toutes les cartes en mains. Après une année de cours supplémentaire en entrepreneuriat, la solitude à laquelle je serai confrontée en tant que freelance m’a quand même effleurée l’esprit. S’en est suivi une quantité de questions…

Et si je ne trouve pas de client ?

Et si on me demande des services que je ne propose pas ?

Et si on me demande de travailler sur une thématique hors de ma spécialité ?

Je vous ai dit que ça faisait beaucoup de questions 🙄 … Rapidement, avant de créer mon statut, mais après avoir réalisé mon étude de marché, réfléchi à ma proposition de valeur, à ma cible de clientèle et à mes services j’ai eu l’idée de chercher des partenaires ! Je ne vous parle pas d’associés, mais bien de freelances partenaires ! Avec le recul, je pense avoir pris une des meilleures décisions pour m’aider à progresser dans mon activité.

Qu’est-ce qu’un partenaire freelance ?

Je vois d’ici la tête que vous faites en me lisant.  » Mais Aude, tu parles de partenaires, mais moi je ne veux pas de collègues et encore moins d’associés 🤨 « . Qui vous parle d’associés ou de collègues ?

En fait, tout est parti d’une table ronde à laquelle j’ai assisté pendant mes études autour de la notion d’indépendance et de freelancing justement. Un entrepreneur disait qu’il était souvent sollicité pour des services qu’il ne proposait pas et sur lesquels il n’avait pas d’expertise. Il racontait qu’il en venait parfois à perdre des contrats alors qu’il aurait pu traiter une partie de leur demande. Là, ça a fait tilt 😃 ! J’ai réalisé que je devais me trouver des partenaires, d’autres micro-entrepreneurs vers qui envoyer mes clients pour tous les services que je ne proposerais pas ! Dans l’idéal ils me renverraient un jour l’ascenseur et me recommanderaient des clients à leur tour. Ça paraît simple sur le papier n’est-ce pas ? Dans les faits, créer ce réseau de partenaires m’a demandé du temps, de la réflexion, une bonne dose de courage et surtout beaucoup de culot ! Vous voulez savoir comment j’ai fait ? Allez, je vous raconte ça !

Comment développer un réseau de partenaires ?

Bon j’avais l’idée, encore fallait-il que je me lance… En premier lieu j’ai listé mes prestations et conçu mon offre. Je ne vais pas vous apprendre ici comment réfléchir à vos services, cela fera l’objet d’un prochain article. Ensuite, je me suis questionnée sur les besoins de mes futurs clients et j’ai rédigé une liste de tout ce que je n’étais pas en mesure de leur proposer. Parfois par manque de compétences, mais aussi pour des questions d’intérêt personnel. Être entrepreneur c’est avoir la liberté de faire ce qu’on veut, mais surtout de ne proposer que ce qu’on sait faire de mieux ! Je savais qu’il fallait que j’entre en contact avec :

  • Des correcteurs/relecteurs
  • Des maquettistes
  • Des graphistes

Entre autres… 

Si j’ai un français plutôt bon et une plume efficace, je n’ai pas vocation à corriger intégralement les écrits de mes clients. Si je propose quelques services de mise en page, je n’ai pas envie de créer la maquette d’un ouvrage ou de réaliser une couverture vous voyez l’idée. Bien sûr en maison d’édition j’ai fait de la correction, j’ai fait de la maquette, mais ce n’est pas mon cœur de métier, ça ne me fait pas vibrer. Il y a des professionnels passionnés qui font tout ça bien mieux que moi ! En faisant de la veille, en passant sur les réseaux, j’ai étudié les profils de prestataires indépendants dans les branches qui m’intéressaient. Je les ai contactés, je leur ai parlé de mon projet d’entreprise, de mon idée et de mes services et j’ai proposé un partenariat. Certains ont dit oui tout de suite, d’autres étaient plus réticents face à ma démarche. On ne va pas se mentir, je me suis quand même heurtée à quelques refus et pas toujours des plus agréables 😅. Après quelques semaines de recherches, j’ai finalement lancé un appel sur Twitter et j’ai eu énormément de réponses et de candidatures. J’ai échangé, j’ai regardé des books, des sites internet et j’ai finalement choisi quelques partenaires. Un conseil, ne sous-estimez jamais la puissance des réseaux sociaux et du networking pour votre business.

Qu’est-ce qu’un bon partenaire ?

Vous allez me dire oui c’est bien joli tout ça, mais comment je peux savoir qu’une personne est fiable ? Que je ne risque pas de mettre en péril ma crédibilité en renvoyant mes clients vers un prestataire incompétent. Dans les faits, absolument rien ! C’est un peu comme quand on choisit un binôme pour des travaux de groupe à l’école… Parfois on tombe sur une perle, parfois non. Plus sérieusement, j’ai surtout fait appel à mon bon sens. En regardant les avis et le portefeuille clients, les réalisations, mais aussi grâce à nos discussions. J’ai mis un point d’honneur à créer des partenariats avec des freelances dont les valeurs et la manière de travailler me ressemblaient ☺️. Lorsqu’on est salarié on sait très rapidement avec qui on sera capable de collaborer et les personnes avec qui ça se passera mal. C’est un mélange d’intuition et d’observation. Créer un réseau de free-lance est un pari payant quand on sait s’y prendre. Un conseil : faites confiance à votre intuition, en général ça ne trompe pas !

Les avantages à travailler en réseau

Je ne pouvais pas conclure cet article sans vous parler des avantages à collaborer avec des freelances pour développer votre activité. Travailler en réseau avec d’autres, indépendants, vous permet d’entretenir un cercle de compétences autour de votre entreprise. Vos clients bénéficient de vos services, de votre expertise, mais aussi de vos recommandations pour trouver d’autres prestataires fiables. Vous pourrez ainsi déléguer les prestations que vous ne proposez pas tout en assurant la réalisation des services sur lesquels vous avez de l’expertise. Un réseau permet aux clients d’être mis en relation facilement avec d’autres entrepreneurs sans qu’ils aient besoin de prospecter eux-mêmes. Le mieux reste d’en avoir plusieurs dans votre réseau sur les mêmes corps de métiers. J’ai par exemple plusieurs correcteurs/relecteurs, plusieurs imprimeurs… c’est important d’avoir le choix en fonction du projet. À terme, si les collaborations se passent bien lorsque vous envoyez vos clients vers les services de vos partenaires, ils feront de même pour vous 🤪. Ça vous évitera des heures de prospections supplémentaires.

Si vous n’en êtes qu’au début de votre parcours d’indépendant ou que vous êtes en train de créer votre activité, pensez à bien réfléchir à vos services ainsi qu’à votre proposition de valeur. La bonne question : Y a-t-il un professionnel plus compétent et passionné que moi pour réaliser ce type de prestation. Si la réponse et oui, partez en quête de partenaires et créez-vous un réseau de freelance sur mesure !

C’est tout pour cette semaine, pensez à partager et commenter si cet article vous a plu !

Je vous donne rendez-vous jeudi prochain à 10 h !

4 Commentaires

  1. Maëva

    ça donne des idées (pour plus tard) !
    Merci pour cet article Aude. 🙂

    Maëva

    Réponse
  2. Becher

    Hello Aude,
    Quel plaisir de te lire (comme toujours) mais particulièrement concernant le sujet de cet article.
    C’est exactement ma vision des choses. Et j’en suis d’autant plus convaincue que j’ai eu la chance de pouvoir travailler au tout début de ma carrière dans une structure basée sur le partenariat et la complémentarité de chacun. Il y avait une graphiste, un journaliste freelance et un consultant en communication & événementiel (pour qui je bossais). Imagine la richesse des échanges pour s’élever chacun dans sa profession et obtenir de nouvelles missions ! Depuis des années, je voudrais retravailler dans ce type de système. Indépendante et libre avec en prime les bons partenaires pour nous challenger, nous booster mutuellement.
    Merci pour cet article et belle journée à toi,
    Alex

    Réponse
    • Aude BERTHELOT

      Bonjour Alex,

      Merci infiniment pour ce commentaire. Je suis très heureuse d’apprendre que mes articles te plaisent ! Ravie également que ma vision du travail résonne chez d’autres freelances 🙂 Je te souhaite de retrouver ce confort et ces échanges dans ton activité !
      Au plaisir de te lire prochainement

      Aude

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.