Le ePATCH Voltaglue au service de la chirurgie

Actualité médicales | Santé

Plus qu’un nouvel outil c’est d’une innovation médicale au service de la chirurgie dont nous allons parler aujourd’hui. Une équipe de recherche de l’université de technologie de Nanyang à Singapour a récemment développé un nouveau dispositif chirurgical capable de réparer déchirures et plaies des vaisseaux sanguins. Il s’agit d’un patch adhésif activé électriquement via un système de cathéter à ballonnet. Moins invasif qu’une intervention chirurgicale ouverte, il permettrait de réparer plus facilement les failles internes de nos vaisseaux sanguins. Communément appelé Voltaglue, ce patch adhésif pourrait bien révolutionner la chirurgie moderne. Voltaglue, le ePATCH du futur ? Laissez-moi vous en dire un peu plus.

Principe d’action du ePatch Voltaglue

Le ePATCH est un patch adhésif chargé d’une colle spéciale — Voltaglue. Cette colle, initialement créée par l’équipe de l’université de Nanyang est aujourd’hui développée en partenariat avec le Massachusetts Instute of Technology — MIT. Cette matière adhésive s’active sous l’effet de l’électricité lorsqu’une charge électrique est appliquée sur le gel. Plus la charge électrique est importante, plus le lien de contact entre la zone à traiter et la colle se renforce. 

Un système de cathéter innovant

Comme évoqué précédemment, ce Patch adhésif pourrait bien venir simplifier les procédures de réparation chirurgicale de nos vaisseaux sanguins. Néanmoins rien ne serait possible sans le système CATRE. Un cathéter à ballonet modifié composé de fils rétractables conducteurs de courant électrique. Le ePATCH adhésif chargé en colle voltaglue est donc indissociable de ce système unique de cathéter.

Le fonctionnement concret du Patch Adhésif

Après l’insertion d’un cathéter dans un vaisseaux sanguins préalablement choisis par l’équipe chirurgicale, le ePatch Voltaglue pourra être guidé dans le corps jusqu’à l’emplacement de la blessure interne (trou, déchirure, fissure…). Un ballonnet se déploie et vient fixer le patch sur la zone à traiter. Les fiches électriques rétractables du cathéter CARTE chargées en électricité viendront activer la colle en quelques minutes seulement afin de consolider le tout sans avoir besoin d’inciser ou d’ouvrir pour opérer. Cette approche dite mini-invasive permettra à terme d’éviter voire de simplifier certaines procédures chirurgicales lourdes.

Les interventions concernées par ce dispositif

Bien que pour le moment rien ne soit encore commercialisé, certaines procédures comme les réparations de fistules artérioveineuses (connexion entre une artère et une veine), certaines déchirures artérielles ou encore les fuites vasculaires pourraient être potentiellement traitées par ce dispositif de patch adhésif.

Le test du ePATCH Voltaglue

Pour le moment ces procédures n’en sont qu’au stade de tests. Néanmoins les résultats obtenus en laboratoire sont plutôt encourageants. Le ePATCH, couplé au système de cathéter CARTE ont été testés sur un cœur de porc. À noter, les porcs disposent d’un système cardiaque proche de celui de l’Homme. C’est donc une alternative très utilisée lors d’essais pour des interventions cardiaques. La procédure s’est déroulée de manière efficace, rapide et sans rupture d’aucuns vaisseaux sanguins malgré une importante pression sanguine notamment au niveau de l’aorte. L’objectif était de sceller un trou de 3 mm dans l’artère aortique. Le ballonnet du cathéter s’est déployé sans difficulté et le patch s’est parfaitement adapté aux différents tissus aortiques. La colle s’est activée au bout de 20 secondes et a totalement terminé de se solidifier au bout d’un peu moins de 5 minutes.

Les avantages du ePATCH

L’un des principaux avantages de ce système de patch adhésif chirurgical réside dans le fait que ce dernier est entièrement bioresorbable. L’idée est que ce ePATCH se dégrade de lui-même et se liquéfie au bout de quelques semaines. Le temps que la zone traitée cicatrise et puisse se régénérer en toute sécurité. L’aspect non invasif ou, disons, mini-invasif de ce type de procédure pourrait considérablement simplifier les procédures chirurgicales ainsi que le suivi postopératoire des patients. Cela permet également d’éviter les sutures et par extension de limiter le temps d’hospitalisation et de soins postopératoires. Autre avantage à ne pas négliger, la capacité d’adaptabilité du patch au tissu mou contrairement à d’autres patchs chirurgicaux déjà disponibles sur le marché.

L’avenir du du ePatch Voltaglue en chirurgie

Très concrètement l’utilisation de ce type de matériaux pourrait être potentiellement bénéfique dans bon nombre de chirurgies. On peut imaginer que celui-ci pourrait à terme être utilisé pour les greffes vasculaires. On pourrait l’utiliser également pour isoler voire inhiber le flux sanguin de certaines tumeurs malignes dans le cas de certains cancers. Les chirurgiens cardiaques ont bon espoir que le ePATCH puisse un jour être utilisé dans le traitement de certaines CIV (communications entre les ventricules) ou malformations cardiaques congénitales.

Pour le moment, la validation officielle de ce patch adhésif Voltaglue et du cathéter CARTE n’est pas encore établie par les instances de santé. Les équipes de recherche responsables de ce projet ont d’ores et déjà déposé un brevet en partage entre le MIT et NTUitive. Il s’agit donc d’un projet d’innovation médicale dont l’évolution est à surveiller dans les années à venir. C’est ici que s’achève ce tout premier article de la rubrique santé du blog. J’espère que ce dernier vous aura plus et vous en aura appris un peu plus sur cette innovation médicale inédite. N’hésitez pas à partager cet article ou à venir échanger dans les commentaires. On se retrouve la semaine prochaine !

4 Commentaires

  1. Deborah

    Cet article est vraiment super ! Merci pour tes recherches relatifs à ce nouveau dispositif médical. Je pense qu’il aidera certainement à une meilleure prise en charge des lésions superficielles ou des opérations plus importantes.

    J’attends ton prochain article avec impatience.
    Déborah

    Réponse
    • Aude BERTHELOT

      Olala Déborah un grand merci ! Venant de toi ça me touche d’autant plus (oui oui je lis tes articles moi aussi) 🙂

      Réponse
  2. textron

    I’ᴠe been browsing on-line greater than three hours
    these days, yet I by no means found ɑny fascinating article like yours.
    It’s lovely price sufficient for me. In my opinion, if all webmasters and bloggers made just right content material
    as you probably did, the web can be a lot more helpfᥙl tһan ever before.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.