Champ lexical et Champ sémantique | quelle différence ?

Rédaction Web

En SEO, nous entendons souvent parler de champ sémantique et de champ lexical. Saviez-vous que ces deux occurrences n’avaient pourtant pas du tout le même sens ? En effet, de nombreux prospects demandent à ce que le champ sémantique soit travaillé pour enrichir leurs contenus. Pour autant sont-ils certains de savoir de quoi il s’agit ? Champ lexical et champ sémantique en SEO quelle différence ? Entrons dans le vif du sujet !

Définition du champ lexical

Rien qu’en écrivant ces lignes, j’ai le sentiment de retourner à l’école et de vous faire un exposé 😏. Désolée c’est mon côté éternelle étudiante qui prend le dessus 😜 ! Les premières études dédiées au champ lexical remontent aux années 30 ! Dans les faits, il s’agissait plutôt de champs conceptuels. L’idée était de rapprocher des mots d’une même famille afin d’étudier un peu la société, les schémas de pensée… Intéressant non ?

Les relations lexicales

Littéralement le champ lexical fait référence à un ensemble de termes qui ont un lien sémantique. Ahah 😅, ça y est je vous ai perdu ? Bon pour faire simple on va dire qu’ils entretiennent de près ou de loin une proximité « thématique ». Par exemple : chaise, bureau, commode appartiennent au champ lexical du mobilier vous me suivez ? Néanmoins ces occurrences lexicales peuvent être en relation selon plusieurs règles :

  • Relation synonymique : lettre, correspondance, billet sont synonymes
  • Relation antonymique : grand, petit s’opposent
  • Relation générique : pomme, banane, framboise sont tous des fruits

Champ lexical et référencement naturel 

Vous aurez compris que le champ lexical c’est l’idée que plusieurs termes se lient à une même thématique 😊. Le SEO repose en partie sur ce champ lexical. Pour cette raison, il faut opter pour les bons mots-clés de préférence en rapport avec le sujet traité. Pour autant, il n’est pas question de bourrer le texte de mots-clés. Cette pratique est lourdement sanctionnée par les moteurs de recherche ! Colibri, l’algorithme lancé par Google en 2013 (autrement nommé hummingbird) va permettre d’offrir aux internautes des résultats de plus en plus pertinents. Il valorise la richesse du champ lexical, la précision des requêtes, et comprend les intentions de recherches des utilisateurs ! Le champ lexical est donc un véritable levier pour le SEO. Attention de ne pas le négliger.

Le champ sémantique

La notion de champ sémantique apparaît historiquement au début du XXe siècle. On doit d’ailleurs cette découverte à Jost Trier, un philologue allemand. La sémantique c’est le sens que l’on donne à chaque mot. Prenons par exemple le mot avocat, il peut s’agir du fruit🥑, mais aussi de la profession⚖️. Une fraise peut être un fruit, l’accessoire du dentiste, ou encore le col porté par les notables sous Henri III. Vous me suivez ? 

La sémantique dans l’histoire

Je pense que vous avez compris que la sémantique est une branche, ou du moins une ramification de la linguistique. La sémantique se rapporte au sens d’un mot par opposition à la « syntaxe » la forme que prend ce même mot. Étymologiquement, le terme sémantique vient du grec «  σημαντικός » ou « sêmantikos » littéralement « signifié ». C’est le linguiste Michel Bréal, qui mettra un mot sur le concept de sémantique dans un traité qu’il rédigera sur le sujet.

SEO et champs sémantiques

Oui bon merci pour cette petite leçon d’histoire, mais quel rapport avec le SEO. J’y viens ! « Sema » en Grec, signifie « le sens ». En SEO la sémantique ne fait pas seulement référence au sens d’un mot, mais à la logique qu’entretiennent plusieurs mots les uns avec les autres. En clair, Google et ses algorithmes cherchent à comprendre de quoi parlent nos contenus. La recherche sémantique fait partie de ce processus de compréhension. C’est grâce à ses capacités sémantiques et sa compréhension de l’intention de recherche que Google peut mettre en avant des résultats pertinents dans le SERP (sa page de résultat).  Il comprendra que vous cherchez une recette avec de l’avocat et pas un spécialiste du droit pour vous défendre !

Champ lexical et champ sémantique : une confusion fréquente

Récemment un prospect me parlait des mots-clés et des champs sémantiques. Au fil de la discussion je comprends d’une part qu’il considère le SEO comme un simple bourrage de mots-clé à cela je dis non et NON ! D’autres part je l’entends me dire qu’il souhaite enrichir le champ sémantique de ses contenus pour gagner en pertinence aux yeux de Google. Je me suis dit zut, ce qu’il cherche en fait, c’est un vocabulaire riche, il n’est pas en quête de sens…

Pour mieux comprendre la différence :

C’est là qu’est le souci on parle énormément de champs sémantiques en SEO🤔. Dans les faits, on cherche à faire comprendre à Google de quoi on parle. Pour qu’il puisse comprendre le champ sémantique : le sens du texte, sa thématique, son angle, il faut décliner et enrichir le champ lexical ! D’où cette fréquente confusion. Le champ sémantique donne du sens au texte, le champ lexical nourrit le champ sémantique. Vous comprenez ? Champs sémantiques et champs lexicaux sont différents mais indissociables : l’un complète l’autre.

Google dans tout ça ?

Jusqu’à la fin des années 90, pour satisfaire les exigences du géant du web — Google — les stratégies de référencement naturel étaient orientées vers les mots-clés. La densité de mots-clés était parfois telle qu’on en oubliait d’écrire pour des humains. On ne va pas se mentir c’était franchement désagréable à lire, mais très efficace pour se positionner dans le SERP. Aujourd’hui ces mauvaises pratiques sont lourdement sanctionnées. Les pages voire le site au complet peuvent être désindexés. Aujourd’hui, la sémantique est au cœur des préoccupations de Google. Les mots ne sont plus étudiés séparément, mais dans leur ensemble, d’un point de vue global.

Le cocon sémantique

Si vous travaillez ou vous intéressez au web, ce terme ne doit pas vous être totalement inconnu et pour cause. Il est souvent confondu avec le champ sémantique ! On doit ce concept de cocon sémantique à Laurent Bourrely, un expert français en référencement naturel. Il s’agit de la manière dont s’organisent les pages d’un site internet. Vous connaissez le principe des mindmap ? Cette forme de pensée en arborescence ? Le cocon sémantique c’est un peu la même chose. Il s’agit de la manière dont les pages se lient entre elles grâce à la sémantique justement. L’idée est d’optimiser le maillage interne de façon à ce que les pages sémantiquement proches puissent se lier. En bref, c’est un système d’architecture interne pour un site web : une structure d’optimisation SEO.

Bon et bien nous voilà déjà à la fin de cet article ! Je pense déjà à Google qui va sûrement se questionner sur la sémantique de mes écrits… Pauvre de lui 😅. Je ne doute pas que vous êtes maintenant des experts sur le champ lexical et le champ sémantique ! Plus de confusions possible. Dites-moi dans les commentaires si c’est plus clair pour vous. Au plaisir de vous retrouver très bientôt pour un nouvel article.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.